Walking Dead (a Telltale game series)

Walking Dead est un jeu qui réussit par le créneau qu’il prend.

Un créneau risqué.

Le créneau du jeu par épisodes, qui a déjà été tenté par les mêmes développeurs, mais qui n’a jamais été gage de succès. La qualité du jeu et la quasi-absence de barrière à l’achat pour tester le 1er épisode (5 euros, une paille sur le XBLA) ont permit au titre de s’écouler à plus de 8 Millions d’exemplaires.

Le créneau du genre. Walking Dead propose une histoire interactive. Un suivi de relations sociales entre une dizaine de personnages, sur 5 petits épisodes allant d’une à 3 heures. Walking Dead n’est donc pas un jeu d’aventure, même s’il lui emprunte cette vue si vite assimilable. On bloque rarement, et il faut souvent agir en quelques secondes ; pour sauver l’un ou l’autre de vos compagnons, répondre par l’affirmatif ou contredire un ancien ami, retourner sa veste ou tenter de sauver les apparences devant Clementine, votre protégée.

Walking Dead est une série interactive, une sorte de 24h chrono orienté bla-bla, où vous essayez de faire cohabiter un groupe aux aspirations souvent contradictoires. Alors après 5 épisodes, les choix du tout début n’ont pas vraiment d’influence, et on ne dispose pas toujours des réponses que l’on aimerait formuler, quitte parfois à « forcément » répondre une connerie à l’un de nos amis d’infortune. Mais Walking Dead a pris des risques sur son positionnement, ses « créneaux ». Ce qui lui donne un sérieux avantage, celui de ne pas avoir de concurrents à comparer.
Que cela n’occulte pas l’essentiel : Walking Dead est un bon titre, que l’on suit avec engouement jusqu’à la fin, qui nous scotche régulièrement, et qui nous manque une fois finit.

Mon classement des épisodes :
– EP 4
– EP 2
– EP 1
– EP 5
– EP 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.