Snowpiercer : Le Transperceneige

Alors que la neige a recouvert la planète, un bruit de train au loin se fait entendre. Snowpiercer arrive ! 2h05 dans un train fendant la glace et en perpetuel mouvement pour pouvoir réchauffer ses habitants, on a de quoi être septique, mais avec Bong Joon Ho au commande on peut se rassurer.

Film coréen tiré d’une BD française datant des années 80 (Cocorico), Snowpiercer s’appuie sur un scénario post-apocalyptique ou la population alarmée par le réchauffement climatique décide de retourner à l’ère glaciaire. Pas de chance tout le monde y reste, sauf quelque chanceux regroupés dans un train qui roule qui roule qui roule.

La guerre des classes est de rigueur sur ce long métrage, alors que le train est divisé en compartiments clairement plus ou moins avantageux. Les riches ont le droit à du poisson et les moins chanceux vont au charbon …. Dans le fond le scénario est un peu plus complexe qu’il n’y parait. Il faudra en découvrir les ficelles tout au long de l’histoire. Digne d’un bon film coréen Snowpiercer s’appuie sur un casting américain bien choisi, Chris Evans abandonne donc son bouclier de super héros et se fait pousser la barbe pour l’occasion. Song Kang-Ho fidèle acteur du réalisateur nous offre un parfait spectacle.
Au final Snowpiercer reste une belle découverte, même si pour ma part quelques éléments de réal pourrait être améliorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.