Podcast L’Apero du Captain

Article rédigé en 2013

L’apéro du Captain est une institution, un podcast de plus de 150 épisodes, démarré en 2009 et toujours en cours pour une cinquième saison, et qui a créé beaucoup de vocations. L’ADC est fomenté chaque semaine par 4 représentants du genre masculin, dans une sombre cave dédiée, qui est également utilisée par quelques amis lors d’autres podcasts (zqsd.fr à ses débuts).

Cette émission est, pour ce que j’ai écouté comme podcasts, ce qui se rapproche professionnellement le plus d’une vraie émission de radio. Les chroniques s’enchaînent, chacun à préparé sa partie, les quatre intervenants savent utiliser un micro et prendre la parole, rester cohérents et intéressants. A coté de cela, l’équipe s’adonne souvent à la musique, il y a un groupe, ils organisent des concerts, et si je ne sais pas trop qui tient quel rôle, ils ont une bonne dose de jingles homemade assez délirants et souvent de grande qualité. Du boulot de pro comme j’en ai rarement vu.

Avant d’être un étalage de chroniques, l’Apero du Captain propose surtout une bonne heure de débilités plus ou moins high-tech, plus ou moins geeks. Ça parle allemand (généralement fort et en mettant deux doigts pour faire la moustache), ça parle de bizarreries sur lesquelles des gens s’assoient (rubrique “insertion”), ça parle pedobear et autres sujets plus ou moins rattachés à l’actualité. C’est chaud, c’est vulgaire, ça peut choquer, on se demande comment ces gars arrivent à être validés par tous les organismes de podcast, mais c’est tellement fluide et ça s’enchaine tellement bien, qu’on n’est plus trop sûr d’avoir entendu ce que l’on a entendu (parlaient ils vraiment de ce rentrer un hamster dans le cul ? Je ne suis plus sûr).

 

Le site du Captain : http://www.captainweb.net/

A noter que si la majorité des épisodes est vraiment travaillée, certains sont véritablement des pépites. Je sors ainsi d’un épisode narrant l’actualité en 1963, avec 4 chroniqueurs de l’époque, au phrasé contemporain des années 60, et déblatérant sur les actu de cette année : le téléphone est il un produit d’avenir ? La femme mérite-t-elle le droit de vote ? Bref, les quatre chroniqueurs jouent admirablement le jeu et c’est assez fort.

2 commentaires à propos de “Podcast L’Apero du Captain

  1. Oui, l’épisode ORTF est un bijou 😉
    Étonnamment bien organisé par cette bande de feignasses (spécialement le captain)
    Je suis d’accord avec toi sur ce qui fait les qualités d’un podcast, la liberté de ton, univers et communauté, un certain sentiment d’appartenance et de liberté.
    Cela dit, pour moi l’apéro correspond tout a fait a ça.
    Je comprends ce que tu veux dire, mais je pense pas que “consensuel” soit approprié.
    C’est peut être trop bien “rôdé” oui, mais on est jamais a l’abris de débordements en tout genre
    Il y a bien une chose qui me gène c’est l’aspect contrainte de temps qui revient souvent au dernier tiers de l’émission. Comme si ils devaient rendre l’antenne. Ça c’est assez contraire a l’idée que je me fait d’un podcast.
    P.S. l’habillage sonore et les prises de son sont au top. Kwakos, l’un des joyeux drilles est ingé son et passionné, ça aide..

    Si tu aime les podcast bordéliques et absurdes, jette une oreille a “La fucking kermesse” https://soundcloud.com/fucking-kermesse
    Le son est mauvais, c’est mal préparé, mais c’est ça qu’on aime non ?

  2. “Consensuel”, je n’avais pas vu ton post, et hier soir j’ai relu l’article, un peu vieux et qui datait de mes premières écoutes de ce podcast, et j’avais enlevé ce passage… Moi aussi ça m’avait choqué 😉
    Mais bon finalement quand on parle d’animaux dans le fondement en imitant Le Pen, difficile d’être plus consensuel et de trouver des sujets plus unanimes et validés par tout le genre humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.