Cowboy Bebop

CowBoy Bebop est l’élément fondateur de ma culture anime. Et finalement, il n’en a jamais bougé, et reste le firmament. Les personnages se veulent légers, mais recèlent d’un passé assez trouble, Le character design de Spike est une vraie réussite, et chaque épisode propose son lot de situation cocasse. Mais c’est véritablement la musique qui enchante dans cette série, ou il devient vite indispensable de s’envoyer les 5 CD en voiture. Mon dieu, quel pied, quelle variété de musiques pour un même univers.
Alors après l’avoir vu pour la 3e fois, j’ai une réserve : la fin de la série est superbe, et pour moi en constitue la meilleure partie. Le premiers épisodes sont également assez rigolos. Mais le ventre mou de la série propose plusieurs épisodes assez ennuyeux, et ne faisant pas avancer l’histoire. Bref, par certains moments, on aurait pu se contenter d’une série en 15 épisodes.
Reste une série à part, un petit budget qui devait rester confiné à un public rachitique, et qui a sû s’extirper de sa condition grâce au simple talent de ses créateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.