L’Inconnu de Las Vegas

Sorti en 1961, l’Inconnu de Las Vegas n’est autre que le film qui inspira Ocean’s Eleven. Expulsons immédiatement ce constat de départ qui reste -après visionnage- la seule raison de regarder à nouveau ce film. On y retrouve Danny Ocean, on y retrouve un acteur dont le nom de famille est “Benedict” (comme le personnage joué par Andy Garcia dans Ocean’s Eleven), et grosso modo je n’ai pas retrouvé d’autres similitudes. Ah si, je vais Continuer la lecture L’Inconnu de Las Vegas

Berserk

J’aime beaucoup le podcast de jeu vidéo Zqsd. S’il est tenu par des journalistes de presse papier, il faut avouer qu’ils savent aussi transmettre leurs peurs, leurs appréhensions, et leurs découvertes avec passion à l’oral. Parmi eux, Deez y joue le rôle de Schtroumpf grincheux avec une rigueur passionnée. Grincheux est toujours un peu désabusé par les annonces, ne croient que rarement aux promesses, et se satisfait peu des titres sortis. Pourtant, au fil de ces Continuer la lecture Berserk

Jodorowsky’s Dune

Dans les années 60, en terme de cinéma de SF, il n’y avait que 2001. Et des séries B. Pourtant, Jodorowsky, un réalisateur évoluant entre surréalisme et mysticisme, s’attaque à l’oeuvre de Franck Herbert : Dune. Il ne connait pas le roman, mais dans sa folie créatrice, va regrouper autour de lui une troupe de génies sur le déclin (Orson Welles), au sommet de leur gloire (Pink Floyd, Mike Jagger, Moebius) ou en cours d’éclosion Continuer la lecture Jodorowsky’s Dune

All is Lost

Un exercice de style impressionnant de jusqu’au-boutisme. L’aventure d’un navigateur en solitaire qui tente de poursuivre son périple malgré les couacs qui sont surement le quotidien de ces hommes là. Redford incarne ce personnage avec un mutisme et une espèce de flegme devant la caméra, évitant sans cesse d’en faire trop, ce qui donne au film un aspect documentaire/réaliste qui nous marque une fois le film fini. Une justesse bienvenue qui permet au film de Continuer la lecture All is Lost

Tombe les filles et tais-toi

Si Woody Allen n’avait dû ne jouer que dans un film, peut être s’agirait il de celui ci. Pas qu’il propose forcément les dialogues les plus ciselés, ou la meilleure DA. Mais tout le personnage de Woody Allen est là : inadapté socialement, en comparaison permanente de virilité, recherchant à la fois son âme soeur et à toutes les séduire. Un film de 1h20 à la fluidité exemplaire, où chaque scène s’insère naturellement et propose à Continuer la lecture Tombe les filles et tais-toi

Le Stratège

Tout d’abord, le plus important : LE STRATÈGE EST UN SUPER FILM. * Déjà parce que j’ai une faiblesse pour ces histoires sportives, où un homme aux méthodes différentes réussit dans la douleur, et après des années d’abnégation non reconnue, à redorer son blason et fait mordre leurs chapeaux à ses détracteurs. * Ensuite parce que dans ce genre d’histoires, finalement dès le début on connait un petit peu la fin. Et malgré ça Le Continuer la lecture Le Stratège

Il était une fois une fois

Un drôle de film. Qui est surtout destiné à un public sachant apprécier les différences France/Belgique pour tout ce qui est culture, chants populaires, vocabulaire. Autant dire une niche. Bon personnellement ma copine est belge et vit à Paris. Autant dire que là, on faisait partie des 0.5% de Français auxquels étaient destinés le film. Il fallait bien ça pour se retrouver dans les discussions sur les différences entre Torchon et Serviette, pour apprécier les Continuer la lecture Il était une fois une fois

Midnight in Paris

La bande Annonce cache bien son jeu et ne dévoile absolument pas ce qui prévaut dans ce film. Je m’attendais donc à m’ennuyer, à voir un Owen Wilson en mal d’amour et en manque d’attention déambuler laconique dans les rues de Paris, la nuit, à réfléchir sur lui ou à rencontrer des gens, qui lui inculquent des bribes de vie et d’émotion à partir de rien alors que lui a tout, ou je ne sais Continuer la lecture Midnight in Paris

The Place Beyond the Pines

Le casting laisse imaginer un bras de fer à 3, il n’en sera rien. The Place Beyond the Pines prend à revers la structure classique du film en proposant un constat original : faire avancer une trame scénaristique à travers les yeux de 4 personnages, les uns après les autres : Ryan Gosling, puis Bradley Cooper, puis le fils de Bradley Cooper, puis le fils du premier. Si l’on tient ici une idée originale, il Continuer la lecture The Place Beyond the Pines

It Follows

Au sein d’une petite bourgade sans soucis, un groupe de jeunes fait passer le temps.  Forcément, lorsqu’une d’entre elle se fait subitement traquer par un zombie, lent et invisible aux yeux des autres, mais décidé à la tuer à tout prix, les vacances se revèlent plus relevées que prévu. Un sujet qui rappelle fortement un épisode de la Jeunesse de Picsou, où ce dernier est poursuivi à travers le globe par un zombie vaudou. Mais ici, Continuer la lecture It Follows

Terminator Genesys

Que de critiques désinvoltes sur Terminator Renaissance, l’épisode de 2009, depuis plusieurs mois, de la part du crew et de M. Arnold. Le seul épisode dans lequel notre T800 n’a pas joué en chair et en sang se faisait véritablement dézinguer. Pas de pitié pour un opus qui avait déjà bien morflé à sa sortie. Désormais, c’était de l’histoire ancienne. Arnold était revenu aux commandes, prêt à remettre le train sur les bons rails, quitte à Continuer la lecture Terminator Genesys

Jurassic World

La saga semblait finie, et tout d’un coup boum. Jurassic Park 4, ou Jurassic World, se concrétisait. Le trailer fut mon premier contact avec l’univers depuis une dizaine d’années. Et il m’avait inquiété. Un nouveau parc, des dinosaures qui obeissent à l’homme, bref du prétexte bateau et des nouveaux dinos tous moins bien mis en valeur les uns que les autres. Referont-ils les erreurs de Jurassic Park 3 ? Finalement, on y gagne comme on Continuer la lecture Jurassic World

Il était une fois, une fois

Un drôle de film. Qui est surtout destiné à un public sachant apprécier les différences France/Belgique pour tout ce qui est culture, chants populaires, vocabulaire. Autant dire une niche. Bon personnellement ma copine est belge et vit à Paris. Autant dire que là, on faisait partie des 0.5% de Français auxquels étaient destinés le film. Il fallait bien ça pour se retrouver dans les discussions sur les différences entre Torchon et Serviette, pour apprécier les Continuer la lecture Il était une fois, une fois

Midnight in Paris

La bande Annonce cache bien son jeu et ne dévoile absolument pas ce qui prévaut dans ce film. Je m’attendais donc à m’ennuyer, à voir un Owen Wilson en mal d’amour et en manque d’attention déambuler laconique dans les rues de Paris, la nuit, à réfléchir sur lui ou à rencontrer des gens, qui lui inculquent des bribes de vie et d’émotion à partir de rien alors que lui a tout, ou je ne sais Continuer la lecture Midnight in Paris

2h de perdues

Une initiative originale que de revenir pendant une heure sur les scènes marquantes d’un film de merde. Les chroniqueurs, dubitatifs, détricotent les illogismes de l’histoire, saluant les grandes prestations d’acteurs et les faux raccords divers. Ainsi que les invraisemblances d’histoires complétement bancales. Les films donnent tout, forcément, et certains ont beaucoup à donner (Wild Wild West, Timecop). Parfois, c’est un peu rapide, on se retrouve à la fin du film en se disant qu’il y Continuer la lecture 2h de perdues

The Place Beyond the Pines

Le casting laisse imaginer un bras de fer à 3, il n’en sera rien. The Place Beyond the Pines prend à revers la structure classique du film en proposant un constat original : faire avancer une trame scénaristique à travers les yeux de 4 personnages, les uns après les autres : Ryan Gosling, puis Bradley Cooper, puis le fils de Bradley Cooper, puis le fils du premier. Si l’on tient ici une idée originale, il Continuer la lecture The Place Beyond the Pines

Argo

Argo, c’est vraiment une drôle d’affaire à retranscrire en film. Un pitch de départ qui, s’il n’avait pas été tiré de faits réels, aurait pu nous faire penser à une nouvelle bouffonerie de Ben Stiller ou encore Adam Sandler. Mais voila, Argo est tiré de faits réels. Et Ben Affleck le filme ainsi : non pas comme une comédie sympathoche, mais comme un film à tension. A l’instar de “The Town”, les 2 h de Continuer la lecture Argo

Ted

Ted n’est pas vraiment ce qu’il nous laisse croire dans la bande-annonce, un ours qui pète, qui rote, qui squatte et ne voit pas qu’il dérange. Enfin si un peu. Mais disons que Ted, c’est surtout un ours en peluche qui va sur ses 25 ans, qui aime bien flemmarder, mater les culs des filles, inviter n’importe qui, boire, fumer des trucs. Bref, classique. Alors oui parfois c’est un peu graveleux. Mais posons des barrières Continuer la lecture Ted

Taken 2

Quelle drôle d’idée d’avoir fait une suite à Taken. Pas que ce soit une surprise, le Taken 1 avait très bien démarré aux US (24 M$ en 1e semaine, ce qui avait déjà surpris), et le 2 a juste réussit plus de deux fois ce score (50M$). Bref, un exploit. Mais ce n’est pas ça la surprise. Quelle drôle d’idée d’avoir fait une suite à Taken 1… avec des arguments aussi bancals pour aller faire Continuer la lecture Taken 2

Taken

Attention, 7/10, pour un simple film d’action, c’est un peu le top du hip-hop du genre. Face au formatage du genre, mettre plus pour ce style de film serait bullshit. Ca reste formaté, ça n’est pas une grande saga, il n’y a pas beaucoup de risques. Reste que Taken ne m’a jamais déçu. Déjà ça dure 1h25, ce qui est largement suffisant. Ensuite Liam Neelson est complètement crédible, dans ce rôle de force de la Continuer la lecture Taken

Des Hommes Sans Loi

Trop classique dans la réalisation, “Des Hommes Sans Loi” se renferme sur ses personnages stéréotypés pour ne plus laisser beaucoup de surprises au dénouement. La folie même des personnages est complètement prévisible, ce qui nuit au film qui veut nous faire détester un flic pourri caricaturé (Guy Pearce), et nous faire ressentir de l’empathie pour cette fratrie au destin compliqué. Reste de bons décors, de superbes costumes, et un Tom Hardy ours qui ressort du Continuer la lecture Des Hommes Sans Loi

Prometheus

Tout d’abord, Prometheus a été allégrement hué pour son rattachement plutôt bancal à l’univers Alien. Mal présenté, peu crédible, et pour enfoncer le clou, des scènes plutôt ridicules qui viennent plomber le film de l’interieur. Un cartographe qui se perd, une césarienne qui ne fait pas trop mal, etc. Néanmoins, et bizarrement, je me suis retrouvé à aller voir le film sans savoir qu’il s’agissait d’une préquelle à l’univers d’Alien. Une situation assez étrange, mais Continuer la lecture Prometheus

Pacific Rim

Une mise en scène soignée, voir sublime, contrebalancée par une histoire banale et des personnages fadasses (en dehors du général). Quel dommage, ça manque d’un univers plus étoffé, d’épique, d’une quête, de personnages secondaires, d’humanité “au bord de l’exctinction”. Alors oui, il y a des combats. Plein. On essaie de ne pas trop se poser la question sur le pourquoi de la création de ces robots géants pour combattre des lézards géants. Pour mieux savourer Continuer la lecture Pacific Rim

Insaisissables

J’avais quelques appréhensions sur Louis Leterrier, n’ayant pas été fondamentalement convaincu par son “Hulk”, ni par ses variations autour du choc des titans. Encore plus en voyant les notes de Sens Critique sur ce film. Deux heures après, et malgré quelques imperfections, Insaisissables m’a complètement apporté tout ce que j’escomptais y trouver après avoir vu sa formidable bande-annonce. Et ce n’était pas gagné ! Insaisissables, c’est un film généreux sur la magie. Pas sur l’explication Continuer la lecture Insaisissables

X-Men Wolverine : Le Combat de l’Immortel

Déçu par la faible ampleur du film, tout comme l’adversaire principale, anecdotique. Déçu par les inépties scénaristiques (bombe nucleaire qui explose au bout de la rue, enterrement qui vire au carnage surprise alors que tous les signaux clignotent au rouge depuis de longues minutes), mais plus que tous ces petits détails, le manque total d’intérêt à suivre cette aventure a suffi à m’achever.

Les Stagiaires

Plus que sympathiques, ces deux acolytes me font toujours autant ressortir du film avec le sourire. Certes, les personnages campés sont un peu les mêmes que dans Weeding Crashers, les mécaniques du film également (l’un qui fout le camp, l’autre qui essaie de le rebooster), mais il y a beaucoup de bonnes idées, de situations drôles, le scenar est plutôt cool, tout ça est bien gentillet et pour peu que l’on rentre dans leurs jeux, Continuer la lecture Les Stagiaires

THOR : Le Monde des ténèbres

Article rédigé en 2013 Thor is back !! Le monde des ténèbres vient de sortir, 2 ans seulement après le premier volet, Même acteurs, mais nouveau réalisateur, Alan Taylor. Aucun grand film à son actif mais de nombreuses séries mondialement connues où il a œuvré pour certains épisodes (Oz, Sex & the City, Les Sopranos, Six Feet Under, Game of throne etc..). Du coup où se situe le film là dedans… Niveau scénario, un nouveau Continuer la lecture THOR : Le Monde des ténèbres

Les Marches du Pouvoir

A l’instar d’Argo de Ben Affleck, le 4e film de Georges Clooney réussit également par l’expérience, l’assagissement et le recentrage de son réalisateur. Clooney a enfin comprit que la fougue des premières réalisations et le foisonnement d’idées qui en résultait, ne vaut pas la clarté d’un récit simple, sublimé par la puissance d’une mise en scène travaillée. Un film sur la politique si l’on veut, du moins de la politique simplifiée (deux camps, des coups Continuer la lecture Les Marches du Pouvoir

Snowpiercer : Le Transperceneige

Alors que la neige a recouvert la planète, un bruit de train au loin se fait entendre. Snowpiercer arrive ! 2h05 dans un train fendant la glace et en perpetuel mouvement pour pouvoir réchauffer ses habitants, on a de quoi être septique, mais avec Bong Joon Ho au commande on peut se rassurer. Film coréen tiré d’une BD française datant des années 80 (Cocorico), Snowpiercer s’appuie sur un scénario post-apocalyptique ou la population alarmée par Continuer la lecture Snowpiercer : Le Transperceneige

Don Jon

Avec Don Jon nous accueillons Joseph Gordon-Levitt dans le groupe des bons réalisateurs et scénaristes en plus de son talent de comédien. Un style jeune et efficace, un thème qui marque et une direction qui nous emporte du premier plan au dernier. Une comédie bien construite sur de le thème de l’addiction. Joseph Gordon-Levitt a su bien s’entourer notamment avec Scarlett Johansson, Julianne Moore et le grand et unique Tony danza (madame est servie). 1H30 de Continuer la lecture Don Jon

Homefront

Jason Statham est de retour dans Homefront avec un casting intéressant, James franco que l’on avait vu dans this is the end joue ici le rôle du méchant psychotique. Et Winona Ryder que l’on avait plus vu depuis the iceman sorti en juin 2013. Pour accompagner ces acteurs de talents, un scénario tiré d’un roman de Chuck Logan et surtout adapté par un certain sylvester stalone ! Rien que ça. Un scénario donc bourré d’hormones mais Continuer la lecture Homefront

Rango

Rango propose une esthétique particulière, un semblant de réalisme qui nous fait tout d’abord penser qu’il s’agit d’un film d’animation un peu plus orienté “adulte” que d’autres Disney et Dreamworks. Après visionnage, le propos est tout de même simple, donc il n’en est rien. D’ailleurs, les personnages secondaires ont souvent des gueules pas possibles, ne faisant que confirmer qu’il s’agit là également d’un divertissement pour enfants. Malgré cela, Rango propose certaines thématiques assez originales. Un Continuer la lecture Rango

Les sorcieres de zugarramurdi

Quelle belle surprise que ce film !! Un casting d’acteurs de seconds rôles ou de premiers rôles espagnol, mais surtout un bon scénario. On retrouve ici le fin mélange entre Shawn of the dead, une Nuit en enfer de Tarantino et les films d’horreurs de Sam Raimi. Cette comédie mêlée à un brin d’horreur nous emmènes dans le monde étrange des sorcières. Rire et dégout se partagent ce film d’1h52. Un rythme intense et efficace nous Continuer la lecture Les sorcieres de zugarramurdi

Soleil Vert

Soleil vert fait partie de la vague SF intellectuelle des années 70, côtoyant 2001 L’odyssée de l’espace et autres Orange Mécanique. La preuve que chaque film, aussi similaire peut il être au moment de sa sortie, n’a finalement que son propre destin pour l’accompagner au fil des années. Car si 2001 est devenu une oeuvre culte malgré l’ennui qu’il peut procurer, et si Orange Mécanique reste complètement fascinant et intéressant aujourd’hui, Soleil Vert semble avoir Continuer la lecture Soleil Vert

12 Years A Slave

Consensuel et académique, 12 years a Slave m’a interloqué. “People’s Choice Award” du dernier Festival de Toronto, le film fait la course en tête pour les prochains Oscars. Voila ce que j’avais en tête en entrant en salle. Après une heure de séance, je me suis demandé… pourquoi ? Pourquoi reçoit il des prix ? Pourquoi plait il aux critiques ? Pourquoi semble-t-il si bien parti pour les Oscars ? Après 2 heures de film, Continuer la lecture 12 Years A Slave

Night Call

Un film fascinant. Le spectateur ne sait pas où se placer. Non pas vis-à-vis du voyeurisme journalistique auquel prend part le héros, sans empathie pour ses semblables. Mais bien vis à vis de ce héros justement, qui sait si bien nous fasciner dans le bon comme dans le mauvais. Fascinant dans son absence totale d’état d’âme, fascinant dans sa faculté à corrompre les esprits, fascinant dans ses efforts pour devenir quelqu’un de normal (du moins Continuer la lecture Night Call

Alceste à bicyclette

Un film sympathique, qui met en lumière un rituel mal connu du public de théatre, les répétitions, entre deux acteurs qui s’échangent les rôles principaux du Misanthrope. Tout cela est un peu léger, on y rajoutera donc quelques anecdotes scénaristiques pour donner du corps au récit (une femme, une actrice porno, un chauffeur de taxi, la recherche d’une maison), mais ce qui donnera finalement du corps aux deux personnages, ce sont bien leurs dialogues, les Continuer la lecture Alceste à bicyclette

Interstellar

Interstellar dure près de 3h. Mais Interstellar, c’est le nouveau Nolan, donc une curiosité en soi, qui se deroule dans l’espace. Et voir l’espace revenir à la mode des gros budgets, voila qui me met en joie ! Si les histoires des films de Nolan ne sont pas irréprochables, le scénariste/réalisateur sait véritablement insufler de l’ambition dans ses films. Un grain sérieux, réaliste, une histoire envoutante et des leviers scénaristiques clairs et interessants à suivre. Continuer la lecture Interstellar

Gravity

Il faut aller voir Gravity au cinéma. Tout simplement parce que le film est inregardable ailleurs. Parce qu’il s’agit du simulateur du parc d’attractions version 2014. Il manque les sièges qui bougent mais on a l’impression d’y être. Après, comme dans tout attraction, le scénario est inutile, les dialogues sont vains, et… toute l’histoire est vaine de toute façon. Alors on regarde, on est surpris du sentiment d’urgence qui nous habite tout au long des Continuer la lecture Gravity

La Stratégie Ender

Attention, filouterie ! Là où le trailer vous propose un voyage fantastique, en pleine guerre intersidérale, ambiance space opera avec un gamin qui sauve le monde, vous serez surpris de ne trouver finalement qu’un petit huis clos pas horripilant, mais qui fait fi de toute l’ampleur du roman. J’ai été même encore plus surpris de regarder tout ça de façon plaisante. Le parcours initiatique de ce gamin surdoué mais sensible, préparé à un grand destin Continuer la lecture La Stratégie Ender

Five Easy Pieces

  Si aujourd’hui Five Easy Pieces (Cinq Pieces Faciles) n’a pas la résonance d’un Easy Rider ou d’un Shining, à sa sortie en 1970 il en va autrement. Il s’agit là d’un film majeur de ce cinéma américain humaniste qui découvre la liberté de choix de la nouvelle génération, et le désœuvrement qui peut s’emparer d’une partie de cette jeunesse. Jack Nicholson y campe un personnage misogyne, qui se déteste et ne sait ni s’abandonner, Continuer la lecture Five Easy Pieces

Snowpiercer : le Transperceneige

Ce film est une pastiche SF, peu plausible, aux nombreuses failles à peine colmatées, et au pitch (remonter un train pour accéder aux beaux quartiers) complètement vain en terme de potentiel d’idées. Bref, certaines salles sont petites, d’autres grandes, mais il y a toujours des fenêtres des deux cotés. Pour autant, de l’extérieur, les wagons sont toujours aussi larges. Les personnages sont caricaturaux, donnant un coté Hunger Games au film, soit de la SF pour Continuer la lecture Snowpiercer : le Transperceneige

Mission : Impossible – Protocole fantôme

Mission Imposssible, c’est avant tout une invitation au voyage. Cette fois ci, vous découvrirez le Kremlin et Dubai. C’est encore mieux que de les voir en vrai. Pour ce qui est du reste, protocole fantôme se hisse au même niveau que Mission Impossible 3. C’est à dire sympa sans plus. C’est mieux que rien. Mais pas de beaucoup. Malgré ça, M.I, ça reste quelques scènes franchement géniales : ici, vous trouverez la scène du couloir Continuer la lecture Mission : Impossible – Protocole fantôme

Intouchables

LES GENS SONT CONS Parfois il y a de quoi se la prendre et se la mordre. Beaucoup de gens ont dit d’Intouchables “qu’on rit du début à la fin”. Je pense que la grande partie du public de la salle dans laquelle je me suis retrouvé, est venu voir ce film avec cette phrase en tête. En effet, à peine le film démarré, la moitié était déjà écroulée… MAIS POUR RIEN !!!! A chaque mimique, Continuer la lecture Intouchables

Time Out

Time Out est avant tout un film d’action. Répliques courtes et idiotes, visages stoïques et durs lors des duels, musiques horribles bardées de violons suintant l’émotion orientée, scénario manichéen et dépassé, se résumant en une ligne mais s’étalant sur 2h. On retrouve également les fabuleuses scènes sensées enrober les personnages pour leur donner plus de consistance, complètement ratées (la mort de la mère à 5 secondes près, le père qui a passé un “tips” à Continuer la lecture Time Out

Brazil

J’aurai aimé voir le film à l’époque. Ça m’aurait sûrement permit de savourer cette oeuvre comme elle le méritait. Mais aujourd’hui, il a malheureusement mal vieilli. Dans la technique, dans les idées, et aussi dans le rythme. Je me suis ennuyé, et n’ai pu savourer le film que dans de rares scènes. j’ai passé un moment douloureux.