Blake & Mortimer : Le Serment des 5 Lords

Une histoire finalement intéressante, plombée par un démarrage morose et 45 premières pages redondantes (meurtre, vol, discussions, meurtre, vol, discussion) où indices et remarques anecdotiques ne trouveront valeur que lors d’une hasardeuse relecture. Les 20 dernières pages sont quant à elles un condensé de récits racontés permettant ENFIN de comprendre le pourquoi du comment. Tout cela reste un peu bancal (par quelle cuisse de Jupiter sort la fille du méchant de l’histoire ??), et se finit en eau de boudin.

Le dessin est quant à lui trop plan-plan pour nous faire frétiller le sourcil, et le flegme britannique n’a du coup jamais aussi bien trouvé sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.