Bioshock Infinite : la preuve d’un jeu surnoté ?

Gamespot avait mis 9/10 à Bioshock Inifinte à sa sortie. Et voila que quelques mois après un autre rédacteur teste le titre et lui met 4/10, annulant et remplaçant la critique précédente ! De 9 à 4 sur 10, c’est cinglant ! Une situation inédite et pour le moins cocasse. Mais pour avoir personnellement fini le titre voila un mois et avoir expliqué à Morice en long et en large pourquoi j’avais trouvé Bioshock Infinite complètement bordélique, et aux mécaniques arriérées, tout cela trouve finalement un écho de plus 😉

L’article ici : http://www.gamespot.com/reviews/bioshock-infinite-a-fan-scorned/1900-6415464/

Quelques réactions diverses : http://www.gamekult.com/forum/topic-gamespot-refait-un-test-de-bioshockinfinite-738451n.html

Des articles dénonçant la supercherie Bioshock Infinite :

http://www.nowgamer.com/features/1982296/game_worlds_and_why_bioshock_infinite_failed.html

http://www.gamespot.com/forums/system-wars-314159282/bioshock-infinite-a-game-with-so-much-potentialyet-29375273/

 

Cet article date de 2013.

2 commentaires à propos de “Bioshock Infinite : la preuve d’un jeu surnoté ?

  1. Pour les notes, faut arrêter de penser le jeu vidéo comme un devoir d’école. Il faut revoir la critique des jeux, pas le test, mais une critique et une éventuelle recommandation. A ma connaissance, pour les livres, aucun journal attribue des notes… mais on peut recommander ou pas un titre. Pourquoi ne pas faire de même pour un jeu ?
    Autant, je recommanderai aisément Mario à ma femme, autant je lui déconseillerai Dark Soul. Autant, je dirai à un ami d’essayer Catherine, autant je le prescrirait pas à un autre ami. Ne parlons pas de Dynasty Warriors que j’adore mais je serai bien incapable de dire à quiconque d’y jouer.
    Un jeu c’est à la fois un mécanisme ludique, s’il marche c’est déjà ça de fait, mais aussi un enrobage scénaristique et graphique…. Parfois un des éléments est bancal mais le reste assure, parfois tout est moyen…
    Perso, Bioshock, j’ai juste un peu tâté le premier qui jouit d’une ambiance bien retranscrite mais j’ai toujours eu l’impression d’un jeu mollasson.

  2. Le concept de la notation fait débat depuis toujours. Si elle peut aider dans un catalogue d’achat, pour orienter l’acquéreur, elle devient forcément illégitime pour le joueur coutumier.
    Mais une personne d’éduquée, dans le jeu vidéo comme dans le cinéma par exemple, pourra être désolée par des notations élogieuses – ou par des critiques élogieuses- sur une oeuvre qui l’a profondément déçu. Et Bioshock Infinite m’a déçu. Et je ne me suis pas retrouvé dans les nombreux articles grandiloquents sur ce titre. Alors quand un article revient sur sa position et se met de mon coté, ça me fait plaisir 😉 Qu’il y ait une note ou non, mais le changement de note est d’autant plus symbolique et parlant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.