Batman Arkham Origins

Ce troisième opus vivra très mal la comparaison avec ses deux petits frères. Le premier titre de la saga fut l’une des plus grosses surprises de la génération 360/PS3 : techniquement, en terme de design, d’histoire, de jeu huilé et varié. Une vraie estocade dont il fut difficile de se remettre. Deux ans passèrent et Arkham City débarqua, avec sa ville ouverte, et un contenu exhaustif. Dense, complet, varié. Pour les amateurs d’univers ouverts, une deuxième claque.

Et Arkam Origins se pose là. Une simple évolution d’Arkham City, ne proposant que la même ville revue sous la neige, le soir de Noel. L’histoire s’essaie à un peu de variété, en proposant de revenir aux prémices de la rencontre Batman/Joker, mais l’illusion est faible. Ce troisième épisode porte difficilement la comparaison, et il n’innove pas assez.

Reste qu’il s’agit d’une excellente porte d’entrée à cette nouvelle saga Batman. L’histoire est sympathique, les vidéos nombreuses, et il y a beaucoup de nouvelles têtes grandes gueules. Les scènes d’enquête sont plutôt cool, pour peu que l’on ne se perde pas dans un ralenti comme cela a pu m’arriver (il faut parfois trouver des indices à des endroits bizarres, n’apparaissant qu’à un certain moment du ralenti en 3D). Egalement, les combats de boss sont variés, et à part la mouche de la fin, ils sont très agréables et bien fichus. Mention speciale pour Deathstroke, dont les chorégraphies de combat m’ont plus d’une fois hypnotisé.

Le reste n’est que redite : les combats contre 20 ennemis, les scènes de prédateur, l’évolution dans la ville. Tout cela fait partie de l’évolution d’un Batman Arkham, au même niveau que l’évolution ville/campagne/donjon dans un Zelda. On passe donc en pilote automatique, pour peu que l’on connaisse bien la saga, et on s’ennuie un peu. Mais tout cela est tellement peaufiné, et c’est bien là le dilemme de cet épisode, que l’on peut prendre plaisir à y revenir régulièrement.

Un commentaire à propos de “Batman Arkham Origins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.