Jodorowsky’s Dune

maxresdefault[1]

Dans les années 60, en terme de cinéma de SF, il n’y avait que 2001. Et des séries B. Pourtant, Jodorowsky, un réalisateur évoluant entre surréalisme et mysticisme, s’attaque à l’oeuvre de Franck Herbert : Dune. Il ne connait pas le roman, mais dans sa folie créatrice, va regrouper autour de lui une troupe de génies sur le déclin (Orson Welles), au sommet de leur gloire (Pink Floyd, Mike Jagger, Moebius) ou en cours d’éclosion Continuer la lecture Jodorowsky’s Dune

All is Lost

all-is-lost-01[1]

Un exercice de style impressionnant de jusqu’au-boutisme. L’aventure d’un navigateur en solitaire qui tente de poursuivre son périple malgré les couacs qui sont surement le quotidien de ces hommes là. Redford incarne ce personnage avec un mutisme et une espèce de flegme devant la caméra, évitant sans cesse d’en faire trop, ce qui donne au film un aspect documentaire/réaliste qui nous marque une fois le film fini. Une justesse bienvenue qui permet au film de Continuer la lecture All is Lost