Metal Gear Solid V : Ground Zeroes

Les premiers instants dans Ground Zeroes sont fantastiques. L’introduction avec le moteur du jeu, proche de grandes scènes de cinéma, la découverte du camp et cette très forte immersion grâce aux lunettes -pour « tagger » les ennemis et se renseigner sur l’environnement- et au fameux « Idroid » qui permet de consulter en temps réel la map en hologramme. Vraiment, la première heure de jeu est excellente. Elle se termine clairement en apothéose avec la vidéo de fin, Continuer la lecture Metal Gear Solid V : Ground Zeroes

Le Stratège

Tout d’abord, le plus important : LE STRATÈGE EST UN SUPER FILM. * Déjà parce que j’ai une faiblesse pour ces histoires sportives, où un homme aux méthodes différentes réussit dans la douleur, et après des années d’abnégation non reconnue, à redorer son blason et fait mordre leurs chapeaux à ses détracteurs. * Ensuite parce que dans ce genre d’histoires, finalement dès le début on connait un petit peu la fin. Et malgré ça Le Continuer la lecture Le Stratège

Trials HD

Le concept existe depuis l’apparition des jeux flash. Mais la réalisation et un gameplay aux petits oignons, ainsi qu’une gestion sympathique de la frustration (checkpoint nombreux, difficulté bien dosée) permet de savourer pleinement l’experience.

Shadow Complex

Si le design peut surprendre, on s’attache finalement à ce metroid like parfaitement huilé. A sa sortie vendu à 15  €, Shadow Complex proposera du coup une aventure à la durée de vie moyenne, permettant de s’accomoder d’une carte de taille moyenne, et éviant ainsi les maux de tête à tenter de retrouver son chemin. On se surprend ici à ne jamais être perdu, ce qui est souvent ma hantise dans ces titres. A coté Continuer la lecture Shadow Complex

Il était une fois une fois

Un drôle de film. Qui est surtout destiné à un public sachant apprécier les différences France/Belgique pour tout ce qui est culture, chants populaires, vocabulaire. Autant dire une niche. Bon personnellement ma copine est belge et vit à Paris. Autant dire que là, on faisait partie des 0.5% de Français auxquels étaient destinés le film. Il fallait bien ça pour se retrouver dans les discussions sur les différences entre Torchon et Serviette, pour apprécier les Continuer la lecture Il était une fois une fois

Midnight in Paris

La bande Annonce cache bien son jeu et ne dévoile absolument pas ce qui prévaut dans ce film. Je m’attendais donc à m’ennuyer, à voir un Owen Wilson en mal d’amour et en manque d’attention déambuler laconique dans les rues de Paris, la nuit, à réfléchir sur lui ou à rencontrer des gens, qui lui inculquent des bribes de vie et d’émotion à partir de rien alors que lui a tout, ou je ne sais Continuer la lecture Midnight in Paris