Il était une fois, une fois

ob_7ff665_il-etait-une-fois-une-fois-15-02-2012-8-g-jpg[1]

Un drôle de film. Qui est surtout destiné à un public sachant apprécier les différences France/Belgique pour tout ce qui est culture, chants populaires, vocabulaire. Autant dire une niche. Bon personnellement ma copine est belge et vit à Paris. Autant dire que là, on faisait partie des 0.5% de Français auxquels étaient destinés le film. Il fallait bien ça pour se retrouver dans les discussions sur les différences entre Torchon et Serviette, pour apprécier les Continuer la lecture Il était une fois, une fois

Midnight in Paris

midnight-in-paris-woody_allen_faulkner_sony[1]

La bande Annonce cache bien son jeu et ne dévoile absolument pas ce qui prévaut dans ce film. Je m’attendais donc à m’ennuyer, à voir un Owen Wilson en mal d’amour et en manque d’attention déambuler laconique dans les rues de Paris, la nuit, à réfléchir sur lui ou à rencontrer des gens, qui lui inculquent des bribes de vie et d’émotion à partir de rien alors que lui a tout, ou je ne sais Continuer la lecture Midnight in Paris

2h de perdues

C0B7aQBB[1]

Une initiative originale que de revenir pendant une heure sur les scènes marquantes d’un film de merde. Les chroniqueurs, dubitatifs, détricotent les illogismes de l’histoire, saluant les grandes prestations d’acteurs et les faux raccords divers. Ainsi que les invraisemblances d’histoires complétement bancales. Les films donnent tout, forcément, et certains ont beaucoup à donner (Wild Wild West, Timecop). Parfois, c’est un peu rapide, on se retrouve à la fin du film en se disant qu’il y Continuer la lecture 2h de perdues

The Place Beyond the Pines

place-beyond-pines-ff-img09[1]

Le casting laisse imaginer un bras de fer à 3, il n’en sera rien. The Place Beyond the Pines prend à revers la structure classique du film en proposant un constat original : faire avancer une trame scénaristique à travers les yeux de 4 personnages, les uns après les autres : Ryan Gosling, puis Bradley Cooper, puis le fils de Bradley Cooper, puis le fils du premier. Si l’on tient ici une idée originale, il Continuer la lecture The Place Beyond the Pines

Podcast : Pourquoi Buffy c’est Genial

logo-podcast-13[1]

Tout d’abord mystifé par le titre, qui définit à la fois la drôle de thématique de ce podcast, mais aussi l’état d’esprit de ces trois chroniqueurs. Soit revisionner ensemble, et si possible avec vous, un épisode ce leur série culte, en commentant par dessus, en échangeant les anecdotes de tournage et quelques réflexion sur les personnages, la mise en scène, la méta histoire, et LA LA T’AS VU ELLE A REGARDE LA CAMERA. « Buffy contre les Continuer la lecture Podcast : Pourquoi Buffy c’est Genial

Epic Mickey : le retour des Heros

ob_1d8191_epic-mickey-le-retour-des-heros-xbox-360-1332498[1]

Epic Mickey n’est pas un jeu de plate-formes. Ce n’est pas un Mario 64-like. Les scénettes en 2D proposent une maniabilité moyenne, tout comme la précision des 2 héros avec leurs armes respectives. La notion de « vie » est handicapante dès le moment où descendre une montagne de 4 mètres nous fait mourir. Nous voila donc face a une simulation de Mickey, qui doit se faire des bandages et éviter de se tordre la cheville. C’est Continuer la lecture Epic Mickey : le retour des Heros

La Horde du Contrevent

102709

S’il n’y avait qu’un livre qui aurait du s’imposer à moi par le bouche à oreille de l’univers des podcasts, il s’agit bien de celui là. Tout d’abord parce que depuis sa rédaction en 2007, ce roman n’a fait que croître en popularité, semblant inexorablement devenir une espèce d’oeuvre désormais culte alors qu’elle n’a même pas eu le temps d’être digérée par ses lecteurs. Ensuite parce que Zqsd.fr l’a érigé en artefact divin, et parce Continuer la lecture La Horde du Contrevent

Argo

image_001[1]

Argo, c’est vraiment une drôle d’affaire à retranscrire en film. Un pitch de départ qui, s’il n’avait pas été tiré de faits réels, aurait pu nous faire penser à une nouvelle bouffonerie de Ben Stiller ou encore Adam Sandler. Mais voila, Argo est tiré de faits réels. Et Ben Affleck le filme ainsi : non pas comme une comédie sympathoche, mais comme un film à tension. A l’instar de « The Town », les 2 h de Continuer la lecture Argo