Soleil Vert

Soleil vert fait partie de la vague SF intellectuelle des années 70, côtoyant 2001 L’odyssée de l’espace et autres Orange Mécanique. La preuve que chaque film, aussi similaire peut il être au moment de sa sortie, n’a finalement que son propre destin pour l’accompagner au fil des années. Car si 2001 est devenu une oeuvre culte malgré l’ennui qu’il peut procurer, et si Orange Mécanique reste complètement fascinant et intéressant aujourd’hui, Soleil Vert semble avoir Continuer la lecture Soleil Vert

12 Years A Slave

Consensuel et académique, 12 years a Slave m’a interloqué. « People’s Choice Award » du dernier Festival de Toronto, le film fait la course en tête pour les prochains Oscars. Voila ce que j’avais en tête en entrant en salle. Après une heure de séance, je me suis demandé… pourquoi ? Pourquoi reçoit il des prix ? Pourquoi plait il aux critiques ? Pourquoi semble-t-il si bien parti pour les Oscars ? Après 2 heures de film, Continuer la lecture 12 Years A Slave

Night Call

Un film fascinant. Le spectateur ne sait pas où se placer. Non pas vis-à-vis du voyeurisme journalistique auquel prend part le héros, sans empathie pour ses semblables. Mais bien vis à vis de ce héros justement, qui sait si bien nous fasciner dans le bon comme dans le mauvais. Fascinant dans son absence totale d’état d’âme, fascinant dans sa faculté à corrompre les esprits, fascinant dans ses efforts pour devenir quelqu’un de normal (du moins Continuer la lecture Night Call

Alceste à bicyclette

Un film sympathique, qui met en lumière un rituel mal connu du public de théatre, les répétitions, entre deux acteurs qui s’échangent les rôles principaux du Misanthrope. Tout cela est un peu léger, on y rajoutera donc quelques anecdotes scénaristiques pour donner du corps au récit (une femme, une actrice porno, un chauffeur de taxi, la recherche d’une maison), mais ce qui donnera finalement du corps aux deux personnages, ce sont bien leurs dialogues, les Continuer la lecture Alceste à bicyclette

Gravity Rush

Gravity Rush est un bon jeu, sûrement l’un des meilleurs- du moins l’un des plus originaux- de cette première année de PS Vita. Mais Gravity Rush possède également quelques défauts inhérents à une nouvelle série, propres à un budget limité, qui amènent un excellent concept d’emergent gameplay se voir asservir dans des frontières invisibles de design, de rythme et de lisibilité. Tout d’abord, le postulat de départ : notre héroïne peut changer la gravité. D’une Continuer la lecture Gravity Rush

Brooklyn Nine-Nine

Brooklyn Nine Nine, c’est un héros qui parait insupportable. Jack Peralta est grande gueule, incapable de la fermer et de surcroit le meilleur de sa brigade de flics. Le choc du premier contact finit néanmoins par se transformer en atout grâce à la prestation de l’acteur l’incarnant. On finit par apprécier ce personnage décallé. Tout le reste fait beaucoup penser à Friends : un humour similaire (des jeux de mots, des gimicks, des chutes en Continuer la lecture Brooklyn Nine-Nine

Uncharted : Golden Abyss

Je n’ai pas de PS3, et n’ai donc malheureusement jamais touché à un Uncharted. Ma PS Vita m’a permit de réparer cette injustice. Surtout que cet opus console portable est souvent décrit comme « un vrai épisode de la saga », qui n’a rien à envier aux jeux sur console de salon. Je découvre Uncharted dans les meilleures conditions alors ! Alors pourquoi le jeu ne m’a semblé n’être qu’une simulation d’escalade, ou plutôt un couloir de Continuer la lecture Uncharted : Golden Abyss

Parks & Recreation

Les Gardiens de la Galaxie, voilà bien un film qui remporte l’unanimité critique et publique. Le lien avec Parks & Recreation ? J’y viens. En effet, après avoir écouté le podcast 24FPS dédié (24FPS est un podcast ciné de grande qualité, que je vous conseille chaudement avec des petites larmes et tout), j’ai appris que Chris Pratt, l’acteur principal, n’avait pas une longue filmographie mais apparaissait régulièrement dans une série en vogue chez les fans Continuer la lecture Parks & Recreation

Interstellar

Interstellar dure près de 3h. Mais Interstellar, c’est le nouveau Nolan, donc une curiosité en soi, qui se deroule dans l’espace. Et voir l’espace revenir à la mode des gros budgets, voila qui me met en joie ! Si les histoires des films de Nolan ne sont pas irréprochables, le scénariste/réalisateur sait véritablement insufler de l’ambition dans ses films. Un grain sérieux, réaliste, une histoire envoutante et des leviers scénaristiques clairs et interessants à suivre. Continuer la lecture Interstellar